Le trou noir de Laplace

« Je me suis approché de quelque chose de plus effrayant que l'inconnu ou la mort : c'était l'indiscernable. Un grand barattement de l'océan de tout, jusqu'à prendre la couleur laiteuse de l'absence. »

Jean Tardieu, Le vertige, La part de l'ombre, 1967.

En 1796, plus d'un siècle avant la théorie générale de la relativité, Pierre Simon Laplace, quelques années après John Michell, évoque la possibilité d'un trou noir dans son Exposition du système du monde :

« Il existe donc dans les espaces célestes, des corps obscurs aussi considérables, et peut-être en aussi grand nombre que les étoiles. Un astre lumineux de même densité que la terre, dont le diamètre serait de deux cent cinquante fois plus grand que celui du soleil, ne laisserait en vertu de son attraction, parvenir aucun de ses rayons jusqu'à nous ; il est donc possible que les plus grands corps lumineux de l'univers soient par cela même invisibles. »

Lire la suite de Le trou noir de Laplace

Rédigé par Pas. - 13 novembre 2016 - - Classé dans : Astrophysique - Mots clés : noir

La matière noire

« Cependant, la nuit de ce qui n'a pas de nom les déborde de toutes parts. »

Jean Tardieu, La part de l'ombre, 1967.


Parmi les quatre interactions fondamentales, il en est une privilégiée par les hommes : l'interaction électromagnétique. Ce privilège tient sans doute au fait que cette interaction est perceptible à l'échelle humaine mais surtout nous possédons deux détecteurs remarquablement sensibles aux ondes électromagnétiques. Quand ceux-ci viennent à ne plus suffire nous leur ajoutons des extensions de plus en plus perfectionnées. Aujourd'hui l'ensemble des instruments à disposition permet d'observer la quasi totalité du spectre électromagnétique, des ondes radio aux rayons gamma, avec des sensibilités qui pourraient presque nous permettre de distinguer la lueur d'une bougie sur la Lune dans le spectre optique. En plus des photons nous disposons d'autres messagers, les rayons cosmiques constitués de particules chargées, et les neutrinos à la consistance plus que diaphane. À cela vient s'ajouter la récente détection d'ondes gravitationnelles nous permettant d'observer des événements jusqu'alors interdits.

Pourtant nous sommes aveugles.

Lire la suite de La matière noire

Rédigé par Pas. - 11 juin 2016 - - Classé dans : Astrophysique - Mots clés : noir

Table des matières